Chronique : Le rêve d’un poète de Frédéric Marcou

Titre : Le rêve d’un poète  –  Auteur : Frédéric Marcou  –  Genre : Poésie

Éditeur : Atramenta  –  Nombre de pages : 84

Numérique : 1,99€

Ma note : 15/20

Un nouveau recueil de poèmes signé Frédéric Marcou

Il m’a suffi de chroniquer une fois cet auteur pour qu’il décide de me confier le soin de chroniquer tous ses ouvrages, les uns après les autres, par l’intermédiaire de la plateforme Simplement Pro. Il faut savoir que je ne suis pas un véritable lecteur de poésie. Je n’en ai jamais acheté, et si j’en ai toujours lu, c’est parce que j’en ai été forcé. Toutefois, lorsque Frédéric me contacte, je pourrais très bien refuser, mais j’ai pris l’habitude de lire ses textes et j’avoue y prendre un peu de plaisir. Oh, cela ne va pas m’inciter à aller acheter des recueils de poèmes d’autres auteurs dans une librairie, je n’en suis pas encore là ! Mais… Je suis devenu un lecteur de Frédéric Marcou bien malgré moi ! Allez, voici la présentation sommaire de l’auteur.

Beaucoup de nouveautés dans ce recueil, une typographie serif, des photos, un classement par thème et de nombreux participants ; un ouvrage pour ceux et celles qui ont besoin de rompre avec la monotonie du quotidien l’espace d’une lecture.

Les règles de la poésie ? Peu m’importe !

Je vais vous le dire en toute franchise, comme je ne suis pas un lecteur passionné de poésie et que mes connaissances en la matière remontent à la période scolaire, je ne suis pas regardant sur les codes qui régissent cet exercice. Ainsi, je ne saurai vous dire si Frédéric Marcou les respecte. Du fait que je trouve sa manière habile et légère de composer et d’exprimer ses humeurs, je ne cherche pas à le savoir, je me contente simplement du caractère agréable et relaxant de sa plume.

Des thèmes récurrents mais toujours aussi pertinents

Dans les recueils de Frédéric, des thématiques reviennent souvent à l’honneur, et une en particulier : l’amour. Il n’hésite pas à rendre hommage à la muse qui l’inspire et donne un sens à sa vie. Une dévotion que je comprends et que j’éprouve moi-même à l’égard de celle qui illumine ma vie au quotidien. L’amour est le plus beau trésor de la vie humaine et Frédéric Marcou fait bien de nous le rappeler à travers des poèmes sensibles et dont les mots sont choisis avec soin.

On sent également la difficulté d’être écrivain ou auteur de nos jours et de parvenir à toucher un lectorat. Sincère, émotif et peinant à masquer ses états d’âme, on devine à travers la prose de Frédéric Marcou le côté éprouvant de son activité, on sent que sa volonté s’essouffle quelque peu mais que sa flamme tient bon et le maintient éveillé au moment de se laisser aller à s’exorciser des poèmes qui ne demandent qu’à être lus. Ce combat pour la reconnaissance et la visibilité et je le comprends. Mais tout ce que je peux dire à Frédéric, c’est courage ! L’essentiel étant de rester fidèle à soi-même, ce n’est pas le moment de lâcher !

En conclusion

Pour conclure, j’ai pris un plaisir manifeste à lire Le rêve du poète. L’ensemble se lit facilement et plutôt rapidement. Il suffit de trouver un moment adéquat pour parcourir ces poèmes qui offrent un moment de sérénité très appréciable.

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *